La Communauté Green Growth labellisée par l'UpM

Après une proposition faite en avril 2019, la Communauté Interreg MED Green Growth a finalement été labellisée par les 43 États membres de l'Union pour la Méditerranée (UpM) en octobre 2019, à Barcelone. 

L'objectif de l'Union pour la Méditerranée est de promouvoir et de donner une visibilité aux projets par la communication et la mise en réseau, en leur accordant une reconnaissance grâce au "label UpM". Elle apporte également un soutien aux projets par le biais de l'expertise technique, en s'assurant que leur mise en œuvre se déroule dans les meilleures conditions. 

Le label de l'UpM reconnaît ainsi la contribution de la Communauté Green Growth à la promotion d'un développement durable fondé sur une gestion saine des ressources naturelles. Il reconnaît la capacité de la communauté à apporter des avantages concrets aux citoyens de la région euro-méditerranéenne. En outre, il représente d'incroyables opportunités de collaboration et d'extension du champ d'action actuel de la communauté thématique à d'autres pays en dehors de la zone Interreg MED grâce au soutien de l'UpM. 

Les deux principaux avantages découlant de ce label sont d'obtenir un effet de levier pour le financement et de faciliter les associations avec de nouveaux partenaires de projets. Ainsi, la communauté obtient le soutien des 43 pays de l'UpM, ce qui entraine une meilleure visibilité et connaissances des projets, ainsi que l’accès à de nouveaux financements.  

Cinquante-neuf projets de coopération régionale, dotés d'un budget de plus de 5 milliards d'euros, ont déjà reçu le label UpM, couvrant de nombreux domaines : développement des entreprises, enseignement supérieur, affaires sociales et civiles, eau et environnement, transport et développement urbain, énergie et changement climatique. Souvent, les projets d'un même domaine thématique interagissent grâce à la facilitation de l'UpM.

L'intérêt principal du label est d'étendre la portée de la Communauté à toute la région méditerranéenne, y compris la rive sud. En effet, son obtention favorise une collaboration plus étroite entre la communauté de la croissance verte et les initiatives régionales existantes impliquant des pays de l'UpM non membres de l'UE et permet de mettre en relation les projets afin de capitaliser sur le transfert de connaissances, d'outils et de méthodes. De cette façon, il permet à la communauté de contribuer pleinement à l'agenda méditerranéen en répondant aux objectifs de développement durable et à l'initiative GreenerMed de l'UpM 2030. L'objectif de cette initiative est de "favoriser la transition vers une économie verte, circulaire et socialement inclusive" et ainsi de renforcer l'atténuation du changement climatique.

Les partenaires de la rive nord de la Méditerranée ont montré un grand intérêt à travailler avec leurs homologues de la rive sud et à partager les résultats de leurs travaux, notamment avec la Tunisie et le Maroc. Parallèlement, les pays d'Afrique du Nord démontrent une réelle volonté de développer des entreprises plus vertes et plus durables grâce à l'économie circulaire.

La communauté Green Growth a commencé à collaborer avec ses homologues du Sud sans plus attendre et travaille à l'organisation d'une session conjointe à ECOMONDO - un événement international consacré aux technologies vertes - avec le programme SwitchMED. La session sera axée sur la manière d'attirer et de favoriser davantage d'investissements dans le développement durable de ces territoires. SwitchMED est quant à elle une initiative qui vise à renforcer l'innovation sociale et écologique sur la rive sud de la Méditerranée. 

La Communauté envisage également l'idée de tenir une session au Forum économique méditerranéen qui se déroulera au Maroc en 2020 (à confirmer). Cet événement devrait rassembler 150 à 200 participants des rives nord et sud de la Méditerranée. Le thème du forum cette année est de promouvoir l'investissement pour un développement durable et innovant. Le public cible sera les organisations intermédiaires d'entreprises (par exemple les associations d'entreprises, les clusters, les agences d'investissement, les chambres de commerce, etc.) ainsi que les autorités publiques locales.

Pour en savoir plus

Green Growth website

UfM website