L'effort méditerranéen en faveur de la mobilité durable

Depuis l'aube des temps jusqu'à aujourd’hui, les villes ont toujours façonné la vie des citoyens : les villes méditerranéennes et tout particulièrement les cités grecques et romaines, ont été le théâtre de flux de population et de commerce, qui se sont accrus à l'époque de la Renaissance italienne et flamande, transformant sans cesse le paysage européen, jusqu'aux villes industrielles et modernes que nous connaissons aujourd'hui.

Plus de 70% de la population européenne vit dans des zones urbaines alors que la zone du programme MED représente 24% de la population. Une tendance démographique qui a un impact direct sur l'urbanisation, la consommation de ressources (sol, eau, énergie) et la production de déchets. La concentration d'ozone et l'indice de gaz à effet de serre sont ainsi plus élevés dans la zone MED que la moyenne de l'UE. 

D'autre part, le transport représente le deuxième poste de dépenses des ménages européens, contribuant à hauteur de 5 % au PIB européen et employant directement environ 10 millions de travailleurs, ce qui confirme son rôle essentiel au niveau des chaînes d'approvisionnement, gardant l'économie sur les rails. Pourtant, la mobilité n'apporte pas seulement des avantages et n'est certainement pas sans coûts pour notre société, ni pour notre environnement. En effet, la mobilité urbaine est à l'origine de 40 % de toutes les émissions de CO2 du transport routier et jusqu'à 70 % des autres polluants issus du transport. Les villes où la concentration de l'activité économique génèrent des embouteillages sont souvent considérées comme un lieu de mauvaise qualité de l'air et de transports en commun inefficaces ce qui pose de sérieux problèmes en termes de qualité de vie. 

Le dilemme est donc de satisfaire la demande de mobilité urbaine tout en réduisant les embouteillages et la pollution qui en découlent. Les villes elles-mêmes sont généralement les mieux placées pour trouver les bonnes réponses à ces défis, mais être conscient de ses faiblesses n'est pas suffisant.

Les échanges et le transfert de connaissances peuvent en effet fournir les compétences et l'expertise nécessaires pour surmonter certaines difficultés au niveau local. C'est précisément ce que la Communauté Interreg MED Urban Transports (UTC) met en œuvre depuis 4 ans: lancée en novembre 2016.

l'UTC rassemble 7 projets de coopération, chacun se concentrant sur des défis spécifiques de mobilité urbaine. Plus de 200 organisations et représentants d'autorités locales, d'universités, d'associations, d'ONG et de la société civile au sens large, y compris des citoyens et des planificateurs de la mobilité, ont mis en œuvre des solutions de mobilité durable dans 12 pays de la région euro-méditerranéenne afin de promouvoir la planification de la mobilité urbaine durable en tant qu'outil efficace pour réduire les émissions de carbone et améliorer la qualité de vie. 

Des solutions de mobilité durable et des outils de planification pertinents ont été fournis par tous les projets de la Communauté des Transports urbains. Pour citer quelques exemples :

Le projet LOCATIONS a élaboré 7 plans de transport à faible émission de carbone pour des villes de destination de croisières sur la base d'une méthodologie commune, et a engagé 11 autres territoires dans la reproduction de son approche et de certaines mesures liées à l'accessibilité des ports, à la billetterie et aux tarifs, à l'information en temps réel des usagers de la route, etc.

Le projet EnerNETMob a rédigé des plans d'action pour le développement de plans d'électromobilité 

dans les territoires de 13 partenaires et met actuellement en œuvre des réseaux pilotes d'électromobilité à petite échelle, avec l'application de politiques et de normes communes.

REMEDIO a développé un outil de modélisation intégré pour évaluer les solutions possibles de mobilité à faible émission de carbone à mettre en œuvre dans les villes méditerranéennes de taille moyenne. Le projet a mis en œuvre des processus participatifs dans les territoires concernés, y compris l'implication active des élèves, et a établi un nouveau modèle de gouvernance participative pour les routes des villes méditerranéennes de taille moyenne, le "condominium horizontal".

Des outils et des méthodologies ont été conçus conjointement par les partenariats des projets, puis testés, mis en œuvre et mis à jour : il s'agit d'un travail complet et largement participatif qui a notamment abouti à un Catalogue de solutions de mobilité urbaine durable sélectionnant 15 solutions de mobilité parmi celles développées par le projet de la communauté, avec le plus grand potentiel de réplicabilité.

Le catalogue présente les MedUrbanTools : une plateforme de partage de connaissances où sont mis à disposition des contenus sur le développement urbain en Méditerranée, provenant de différentes organisations partenaires.

La plateforme est libre d'accès et vise à être une base de données utile, attrayante et conviviale, offrant non seulement du contenu technique, mais aussi du matériel visuel et des bonnes pratiques, promouvant des analyses urbaines et inspirant de nouvelles initiatives. 

Actuellement, l'UTC recherche la meilleure manière de promouvoir et transférer les solutions les plus intéressantes et les plus réalisables : l'objectif est de répliquer les solutions testées à d'autres territoires. Ces dernières présentent en effet un véritable potentiel de réplicabilité à d'autres contextes territoriaux. En capitalisant les pratiques et les outils du transport urbain, l'UTC MED souhaite contribuer à une identité unique sur la mobilité urbaine dans les villes méditerranéennes.

À cet effet, l'UTC a finalisé en avril 2021 la sélection de 8 villes mettant en œuvre le transport urbain durable, dont deux de pays de la rive sud de la Méditerranée : la Jordanie et la Tunisie. Les villes sélectionnées ont déjà rejoint le programme d'apprentissage par des pairs et de mentorat, bénéficiant ainsi d'un accès privilégié aux expériences et aux compétences de l'UTC MED, notamment par le biais d'une approche de transfert innovante impliquant une "ville pionnière", un mentor et une "entité reproductrice" dans les 5 domaines thématiques suivants :

  • Données pour une gestion intelligente du trafic
  • Mobilité douce
  • Mobilité dans les destinations touristiques
  • Nouvelle approches de planification de la mobilité urbaine
  • Mobilité partagée

Un exercice ambitieux et hautement participatif visant à saisir et à analyser plus en profondeur les facteurs de réussite dans chaque zone spécifique, garantissant les solutions de mobilité urbaine les plus pertinentes au niveau local.

La décarbonisation des villes méditerranéennes constitue, tant un défi qu'une tâche prometteuse, ancrée dans un avenir plus vert : si seuls nous pouvons aller plus vite, ensemble, nous pouvons certainement aller plus loin!

En savoir plus sur 

La Communauté Transports Durables