Les packs écotouristiques : une manière plus solidaire de voyager en Méditerranée

Selon un rapport du World Travel and Tourism Council, 3,2 % du produit intérieur brut mondial est directement généré par le tourisme, un chiffre en constante augmentation. Malheureusement, le tourisme de masse est une source de pollution particulièrement importante, responsable d'une augmentation des émissions mondiales de gaz à effet de serre, ainsi que de plages polluées et de villes dégradées. Si nous voulons mettre mieux gérer le tourisme de masse, nous devons modifier notre façon de voyager. C'est pourquoi, il y a une trentaine d'années, l'écotourisme a été inventé comme un moyen de voyager qui protégerait la nature tout en favorisant l'économie et la culture locales. 

En ce sens, le projet Interreg MED DestiMED a réuni 13 aires protégées pour développer, gérer et promouvoir collectivement l'écotourisme dans le bassin méditerranéen. Le projet leur a donné, ainsi qu'à leurs partenaires du secteur privé, les outils nécessaires pour créer des packs écotouristiques visant à générer des résultats positifs pour les communautés locales tout en minimisant les conséquences négatives du tourisme sur les ressources locales, naturelles et culturelles.   

Dans chacune de ces aires protégées, ils ont créé des réseaux de partenaires qui ont conçu et testé des offres d'écotourisme répondant à des normes de qualité et de durabilité élevées. Concrètement, ces packs sont développés par des parcs nationaux en collaboration avec leurs communautés et entreprises locales, tout en n'engageant que des guides et des prestataires d'activités 100% locaux. De plus, une partie des revenus de ces packs finance directement des projets de conservation de la nature. Les packs sont inclus dans l'offre de MEET, un réseau qui rassemble 40 aires protégées méditerranéennes pour partager l'expérience et les meilleures pratiques et transformer leurs difficultés communes en solutions collectives.

Mosor Prvan, partenaire du projet DestiMED de WWF Adria, explique : "le projet a ouvert la voie à un tourisme basé sur des initiatives locales, un tourisme qui donne aux populations locales les moyens de faire le lien entre la nature et le développement. Il garantit l'authenticité des expériences qui est propre à chaque pack".

Par exemple, en Crète (Grèce), le pack est constitué d'un programme de 6 jours qui entraîne les touristes à travers les différents aspects du territoire : des Montagnes Blanches, terrain de jeu des dieux grecs, aux gorges de Samaria. Il permet aux écotouristes de découvrir des villages côtiers isolés et de vivre une expérience unique au sein des communautés locales

DestiMED a également créé un outil gratuit, le Calculateur d'empreinte écotouristique, qui mesure l'impact environnemental des touristes sur les ressources naturelles des packs écotouristiques testés. Il mesure l'impact du comportement quotidien de chaque personne, de l'alimentation à la consommation de certains services. Selon le calculateur, les touristes nord-américains qui visitent ces aires protégées auront une empreinte écologique inférieure de 26 % à celle qu'ils ont chez eux chaque jour. Le calculateur est basé sur l'empreinte écologique en collaboration avec l'organisme de recherche Global Footprint Network et l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN).

En novembre 2019, un nouveau projet - DestiMED PLUS - a été approuvé pour étendre les résultats du projet DestiMED à d'autres aires protégées en Méditerranée, non couvertes par le projet précédent.

Pour plus d'informations : DestiMED DestiMED PLUS