Stimuler la créativité avec les méthodes des Living Labs

Avec ses 12 projets impliquant 129 partenaires, la question principale qui sous-tend les activités de la communauté Social and Creative pourrait être formulée comme ceci : comment créer un environnement qui favorise les possibilités d'innovation ? 

Tout d'abord, le trait commun des projets au sein de la communauté est que ces derniers s'efforcent de mettre en relation des acteurs que le processus politique de développement local et régional n'atteint pas toujours : ceux qui travaillent dans les industries créatives et culturelles (ICC) et dans le secteur du textile et de l'habillement. Une fenêtre importante vers un changement de politique visant à renforcer le développement durable réside dans le potentiel de contribution de ces acteurs à des secteurs d'emploi plus traditionnels tels que les transports, les services alimentaires et le BTP. Le deuxième élément fédérateur de la communauté est que les projets situent les besoins et les aspirations des contextes et des cultures locales au cœur des processus d'innovation. 

Pour parvenir à l'intégration des acteurs créatifs dans le cycle d'élaboration des politiques tout en adoptant une approche locale, un objectif transversal aux méthodes et aux activités de la communauté est de créer les conditions nécessaires à la créativité, en adoptant des outils participatifs particuliers afin d’encourager un contexte propice aux solutions répondant aux besoins des décideurs politiques régionaux et des citoyens. 

[Translate to French:]

L'un des outils des stratégies de spécialisation intelligente promus par la Commission européenne sont les écosystèmes des Living Labs. Saisir la signification des Living Labs par les nombreuses définitions peut être une tâche délicate. En revanche, s’approprier les objectifs de ces écosystèmes permet de comprendre leur rôle de création d’approches de recherche et développement (R&C) centrées sur l'homme.

La communauté Social and Creative atteint son objectif de promotion des pôles d'innovation translocaux pour l'innovation créative et sociale en appliquant diverses méthodes de Living Labs à ses projets et à ses expériences pilotes ; les Creative Hubs, les programmes de Co-création et les Creative Camps

Afin de contrer la concurrence mondiale axée sur les produits de la fast fashion, le secteur européen du textile et de l'habillement doit investir massivement dans la recherche et le développement. Cela représente un défi pour les PME et les micro-entreprises du secteur qui ne possèdent pas toujours les ressources nécessaires en matière de recherche et de développement. En conséquence, elles peuvent également avoir du mal à s'adapter à la modernisation de l’appareillage qui se généralise dans l'industrie.

Le projet pilote CreativeWear, sur une période de trois ans, s'est appuyé sur l'une des formes des Living Labs pour créer le cadre nécessaire à la revitalisation de l'industrie des T&C en Méditerranée en apportant créativité, design et production artisanale.

[Translate to French:]

Un réseau de 12 Creative Hubs (initialement seulement 5, un dans chaque région-partenaire) a été mis en place pour expérimenter de nouvelles formes d'interaction entre les créateurs -artistes, designers, illustrateurs, écrivains, etc- et les entrepreneurs. Les Creative Hubs sont des lieux d'expérimentation agissant comme des leviers pour les Living Labs, car la créativité collective peut être promue en effectuant "un recensement des centres créatifs locaux, des clusters et des lieux où les créatifs se rassemblent".

Les Creative Hubs interagissent par paires, en groupes ou même à travers le réseau dans son entièreté pour répondre aux lacunes en matière de services dans l'industrie du textile et de l'habillement.  Par exemple, une collaboration bilatérale a eu lieu entre le Heritage Hub de Prato (Italie), qui vise à améliorer les archives historiques des entreprises textiles et de filature du district grâce à la numérisation des échantillons, des collections et des catalogues, et l'Art Hub d'Athènes, qui ouvre la voie à de nouveaux modèles commerciaux en sensibilisant à la production durable et écologique.

 "Creative Hubs"

Ensemble, les entrepreneurs et les artistes impliqués dans les deux pôles de création ont organisé une semaine du patrimoine en novembre 2019 aux Archives du musée textile de Prato. L’expérience avait pour but de diriger la création de nouveaux textiles et d’œuvres d'art tout en utilisant le Heritage Manager, un logiciel de catalogage développé au sein du Heritage Hub de Prato. 

C'était l'occasion pour la designer française Pascaline Bossu vivant à Athènes de visiter deux entreprises textiles – la Stamperia Toscana et la Marinie Industrie - en mettant en avant les compétences et les connaissances locales disponibles dans le district textile de Prato. De retour en Grèce, elle a ensuite travaillé sur des toiles inspirées de la Renaissance en réinterprétant les matériaux provenant des Archives historiques du Musée du textile de Prato. 

La peinture a ensuite été présentée dans le cadre de l'événement final et de l'exposition CreativeWear, qui a rassemblé tous les partenaires impliqués dans le projet. L’événement a mis en évidence les résultats des collaborations entre toutes les paires et les groupes de Creative Hubs et, en même temps, a encouragé les synergies entre tous.

 Ces résultats transversaux ont été enrichis par le fait que l'événement final de CreativeWear a été conçu simultanément avec Reco, la première édition du Festival de l'économie circulaire organisé par la région de Toscane, donnant une place spéciale à la composante "augmentation de l'éco-durabilité" que préside le Hub social de Ljubljana, le Hub de formation de Čakovec et le Hub de durabilité de Biella.

"Creative camps"

Dans le cadre du projet CO-CREATE, l’école Politecnico di Milano, en collaboration avec les autres partenaires, a mis en place un modèle pour générer des idées entre les ICC et trois secteurs cibles : le mobilier, la mécanique et le bâtiment.  Le cadre méthodologique a permis d’amorcer la construction d’un réseau transnational et la rédaction d’un Manifeste pour promouvoir la coopération interindustrielle. Les activités de formation ont précédé une phase d'engagement (appel à idées pour les ICC et formation pour les PME), suivie d'actions pilotes et le processus a abouti à un événement transnational. Les deux dernières étapes ont pris la forme de "Creative Camps". Dans chacune des 10 régions pilotes concernées, des "couples" de PME et d'ICC ont été formés lors des 18 Creative Camps.

Co-création

Une autre façon de s'inspirer des concepts des Living Labs est de se concentrer sur la notion de "co-création" qui transforme les usagers "de sujets observés à des co-créateurs actifs de valeur et à des explorateurs d'idées émergentes, de scénarios de rupture et de concepts novateurs [...] pour concevoir et vivre leur propre avenir".

 L'avantage d'impliquer les utilisateurs dans la création, le prototypage, la validation et les tests des processus de nouveaux produits et services est d'offrir une alternative à la recherche et au développement interne classique et de réduire le risque du marché lors du lancement de ces nouveaux produits. 

Le projet MD.NET, sous-titré "When Brand Meets People" (« quand la marque rencontre les gens »), a élaboré des méthodologies d'atelier de co-création qui ont été appliquées pour développer une marque liée à la promotion du régime méditerranéen, un modèle alimentaire menacé par divers changements sociologiques, démographiques et de mode de vie.

En outre, une nouvelle série d'ateliers de co-création destinés aux entrepreneurs espagnols pour générer de nouvelles idées de promotion du régime méditerranéen a eu lieu en février 2021. 

Dans son ensemble, la communauté sociale et créative appelle à la "contribution des arts et de l'artisanat pour élargir les possibilités d'innovation qui peuvent découler de la créativité individuelle ou collective et à un enracinement plus profond des activités innovantes dans les cultures et le patrimoine culturel locaux".  

Grâce aux Creative Hubs, aux programmes de Co-création et aux Creative Camps, la communauté a réussi à être active à la fois à l'intérieur et à l'extérieur d'un certain territoire et apporte une contribution essentielle à la capacité des partenaires à saisir et à intégrer les connaissances venant de l'extérieur. La communauté montre également les contributions produites par les ICC et les secteurs du textile et de l’habillement comme ayant potentiellement un impact sur d'autres domaines tels que le tourisme, l'éducation, l'agriculture, etc., démontrant ainsi les possibilités de diversification des politiques.

Vous pouvez en apprendre plus sur la communauté Social and Creative en lisant sa

note de synthèse sur les Living Labs et la créativité collective, en parcourant les

oeuvres d'art générées pour le projet CreativeWear et en explorant son outil de recherche sémantique pour découvrir tous les liens cachés entre les projets, les acteurs et les activités du programme Interreg MED !