Le futur Programme en cours de préparation

Le futur programme Interreg Euro MED 2021-2027 est en préparation depuis 2019 par la Commission européenne et la Task Force du programme, une instance constituée de représentants de chaque Etat membre et de l'Autorité de Gestion. La nouvelle architecture thématique et de gouvernance est encore en cours de négociation. L'objectif est de soumettre le programme pour approbation en mars 2021. 

Avec le nouveau Green Deal de l'UE, appuyé par les objectifs de développement durable des Nations Unies, l'accent est mis sur le changement climatique, la résilience au changement climatique et la neutralité climatique. C'est la priorité absolue. Les institutions de l'UE appellent toutes leurs armées à ce combat, et Interreg, en tant que grand laboratoire d'innovation, sera à la pointe de cet effort. C'est pourquoi le futur programme a une approche davantage axée sur la mission, qui est de "contribuer à la transition vers une société climatiquement neutre : lutter contre l'impact du changement climatique sur les ressources méditerranéennes, tout en assurant une croissance durable et le bien-être de ses citoyens". 

Ainsi, le nouveau programme Interreg Euro MED 2021-27 devrait être marqué par un ravivement de la manière de faire avancer la coopération dans la région méditerranéenne tout en assurant la continuité thématique avec les périodes précédentes. 

L'architecture du programme à l'examen comporte deux volets de coopération : le volet thématique et le volet "gouvernance", tous deux concrétisant trois missions : une "Méditerranée plus intelligente", une "Méditerranée plus verte" et des "espaces de vie verts".

Dans le premier cas, les projets thématiques mettront en œuvre sur le terrain un seul type d'opérations, tels qu'un projet pilote, une étude ou le transfert de résultats antérieurs (connus dans cette période de programmation sous le nom de "projets modulaires") et les projets stratégiques dans une région ou un secteur spécifique tout le spectre des opérations (actuellement appelés "projets intégrés").

En ce qui concerne la gouvernance, les projets communautaires thématiques (actuellement appelés "projets horizontaux") coordonneront les missions et, enfin, les projets de gouvernance (en conservant la désignation actuelle) relieront les résultats des missions thématiques à l’élaboration des politiques. 

Cette nouvelle architecture répond à un besoin de simplification de tous les travaux thématiques et d'une plus grande attention vers la gouvernance et l'élaboration des politiques pour véritablement changer la vie des populations dans une Méditerranée plus verte, plus résiliente et plus intelligente.